A la découverte de la culture malgache

0
289

Si la nature de Madagascar ainsi que la beauté de ses paysages font de nombreux jaloux, cette île de l’Océan Indien est aussi une destination culturelle où les rencontres et les découvertes ne manquent pas de surprendre le voyageur.

Le rôle des Vintana

<span style="font-size: 10pt;">Photo credit: <span style="color: #ff6600; font-family: arial, helvetica, sans-serif;"><strong><a style="color: #ff6600;" href="https://www.flickr.com/photos/babasteve/18295316554/" target="_blank">babasteve</a></strong></span></span>
Photo credit: babasteve

Les « vintana » occupent une place importante dans la vie des Malgaches, que ce soit dans la vie sociale, culturelle ou spirituelle. Inspirés de l’astrologie et du calendrier lunaire arabe, les vintana impliquent en fait la destinée. C’est en effet grâce aux astres, en particulier la lune, que les actions importantes de la vie seront décidées. Quand débuter la construction d‘une maison, à quelle date doit être fixé un mariage… autant de décisions qui font appel aux vintana.

La musique

<span style="font-size: 10pt;">Photo credit: <strong><span style="color: #ff6600; font-family: arial, helvetica, sans-serif;"><a style="color: #ff6600;" href="https://www.flickr.com/photos/tarvalanion/2716551886/">TarValanion</a></span></strong></span>
Photo credit: TarValanion

La musique est certainement la partie la plus connue à l’étranger de la culture du pays ; elle témoigne de l’expression populaire malgache. La musique est omniprésente dans le quotidien des malgaches, que ce soit lors de fêtes familiales, de fêtes communautaires, de cérémonies traditionnelles comme la circoncision, de cérémonies religieuses… Ce n’est d’ailleurs pas sans raisons que de nombreux touristes font le voyage à Madagascar à l’occasion de festivals, la musique mais aussi les rencontres leur y donnent rendez-vous.

Sachez cependant que chaque ethnie malgache possède sa propre musique, que ce soit dans le rythme ou dans les instruments utilisés. Le vocal ainsi que les battements de mains sont toutefois communs à toutes. Partout à Madagascar on chante, on danse et on s’amuse même dans la mort, les enterrements et le fameux « retournement des morts » étant de grandes occasions de réunir les gens dans une véritable fête populaire rythmée par des chants et des danses.

Saviez-vous également que c’est dans la musique et la danse que certaines ethnies, en particulier les Sakalava, entrent en contact avec les esprits au travers du « tromba », rite de possession ?

L’architecture

<span style="font-size: 10pt;">Photo credit: <span style="font-family: arial, helvetica, sans-serif;"><strong><span style="color: #ff6600;"><a style="color: #ff6600;" href="https://www.flickr.com/photos/dawafree/135986029/">DawaFree</a></span></strong></span></span>
Photo credit: DawaFree

L’architecture compte parmi les plus grandes richesses culturelles de Madagascar. Si chaque région du pays adopte son propre style et utilise des matériaux spécifiques, vous ne pourrez ne pas remarquer les maisons en briques rouges des hauts-plateaux (en particulier à l’occasion d’un voyage à antananarivo et ses environs). Ces maisons ont la particularité de conserver la chaleur hivernale et s’ouvrent généralement sur une véranda sur leur façade ouest. En vous aventurant vers les côtes, vous trouverez plutôt des maisons légères, construites généralement à l’aide feuilles de raphia et de feuilles de Ravinala (arbre du voyageur).

Vous devez cependant fuir les grandes villes malgaches, aujourd’hui largement en béton,  si vous souhaitez découvrir de telles constructions traditionnelles.

La cuisine

Le riz constitue l’aliment de base de la cuisine malgache, le pays étant d’ailleurs considéré comme l’un des plus gros consommateurs du globe. Le riz accompagne d’ailleurs les plats nationaux que sont le « romazava », un bouillon de brèdes (sortes d’épinards locaux) généralement cuits avec de la viande de zébu, ou encore le « henakisoa sy ravitoto », un plat de viande de porc et de feuilles de manioc pillées.

Sinon la cuisine malgache emprunte également de nombreux plats à la cuisine française et à la cuisine chinoise et les côtes de l’île sont réputées pour leurs délicieuses préparations à base de fruits de mer et de chaire de papaye râpée.

Artcile rédigé par Paula CONTINI du blog 38000km.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here