Nidaa et les retournements de veste !

0
50

 

 

Fayçal Bekri

 

En ce moment, à Nidaa, les retournements de veste ont largement pris le dessus sur les états d’âme chez certains :

– Il y a moins de deux jours, Taieb Baccouche, organisait en sous-main, une petite manif’ devant le siège de Nidaa, histoire de protester contre l’éventuelle participation d’Ennahdha et surtout avec l’arrière-pensée d’impressionner BCE afin d’être en mesure (qui sait) de pouvoir retourner la situation en faveur d’une ligne prônant l’exclusion de cette possibilité. A l’arrivée un grand flop…Il n’empêche qu’à présent, il se trouve à son corps défendant ministre des affaires étrangères, histoire de l’évincer de Nidaa et lui ôter le ministère de la parole, soumis qu’il sera au devoir de réserve conféré à un ministre des Affaires étrangères.


– Il y a moins de deux semaines, Khaled Chaouket, sur Nessma, montait aux rideaux pour dénoncer une éventuelle participation d’Ennahdha dans le gouvernement en gestation. Aujourd’hui, sur le même plateau-télé, il considère qu’avec cette même Ennahdha, il s’agit d’un gouvernement de « nécessité nationale »…


– Il y a moins d’un an, Néji Jalloul écumait tous les plateaux-télés, pour aller dénoncer, « l’organisation terroriste » qu’était Ennahdha. Et puis, subitement, la semaine dernière, il faisait une interview pour déclarer qu’on ne peut pas faire l’économie de la présence d’Ennahdha dans le prochain gouvernement, au risque de la pousser, elle et ses militants dans la rue. Avec la menace que cela comporterait pour le pays. Rien que ça …A présent, il est, l’air de rien, ministre de l’éducation d’un gouvernement formé de « terroristes ». Vu la vitesse à laquelle il évolue, on peut penser qu’il aurait même toléré, la présence … d’Ansar Al Chariaa dans ledit gouvernement.


– Il y a moins d’un an et demi, Saïd Aïdi, avec toute sa superbe, déclamait, qu’il préférait perdre les élections que perdre son âme, dans une vive allusion à une cohabitation avec Ennahdha. Un grand visionnaire, que celui-là, puisqu’il se trouve ministre de la santé, lesté, d’un secrétaire d’état … Nahdhaoui.

Fayçal Bekri

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here