Les plumes puantes…

0
59

...

 

Par Kyranis Arous

Vous savez qui est plus immonde qu’un dictateur affameur de son peuple ? Non, pas ses polichinelles de ministres poltrons qui font des courbettes de singes dressés. La flagornerie éhontée est l’unique légitimité de leur fonction. Non, pas les molosses de son exécutif plus prompts à casser du contestataire qu’à respecter les valeurs de la république. L’obéissance passive, voire zélée, est tout ce qu’on leur demande. Non, pas les juges véreux pourfendeurs de la justice, spoliateurs de liberté, pourvoyeurs de geôle. Il faut avoir une âme pour être droit, il est donc inutile de les juger pour une erreur de la nature. Non, pas les vieux singes de cour, applaudisseurs de faux exploits, encenseurs de sornettes, défenseurs d’hérésies, panégyriques de mensonges.

Les poules incapables de pondre servent au moins à masturber le coq. Non, pas les journaleux scribouillards ayant pignon sur caniveau, prostitués de la plume, geishas malpropres de l’information, eunuques jouissant par procuration. À trop faire la rue, leur sang s’est mué en fange. Non, plus immonde que tous ceux-là, il y a les « catintellectuels  » (excusez le néologisme ) qui donnent au dictateur l’alibi moral sans lequel il n’est qu’un vil usurpateur, qui lui fournissent cette caution intellectuelle capable de justifier l’injustifiable, qui lui garantissent une respectabilité et une légitimité es honoris sans lesquelles il n’est qu’un vautour, un vulgaire charognard. Camus n’avait-il pas dit : » Tout artiste aujourd’hui est embarqué dans la galère de son temps.  » ? Ce qu’il avait oublié de préciser c’est que certains le sont pour être des forçats en constante rébellion pour leur liberté, alors que d’autres ont choisi délibérément le rôle ignominieux de garde-chiourmes.

Kyranis Arous

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here