Un calcul très simple pour faire rentrer de la devise en Tunisie, via le « tourisme ».

1
49

Focalisons nous sur le « tourisme » utile : celui qui dépense et qui investit.

1,2 Millions de Tunisiens à l’étranger, dont pratiquement 700 000 en France et 300 000 entre l’Allemagne, l’Italie.

Si seulement la moitié d’entre-eux veulent rentrer en été, au moins 1 mois, et que l’on compte 800 euros de dépenses par personne (billet avion, bateau compris + dépenses locales en Tunisie, restos, artisanat, etc…)

Cela fait 500 000 x 800 = 4 Milliards d’Euros, soit presque 9 Milliards de dinars/an.

Résumons donc avec un exemple familial de 5 personnes : 2 adultes, 3 enfants.

5 x 800 = 4000 euros.

Si le billet de bateau/avion familial est calibré à 1000 euros, il reste 3000 euros à dépenser en 1 mois.

Donc d’un côté, vous avez 1000 euro x 100 000 familles = 1 Milliards d’euros de recettes partagées entre les deux compagnies de transport, Tunis Air et CTN, soit 2,3 Milliards de Dinars. Juste pour la saison estivale.

D’un autre côté, vous avez 3000 euros x 100 000 familles = 3 Milliards d’euros, soit, 6,7 Milliards de Dinars qui rentrent directement dans les caisses de l’État Tunisien, soit à peu près 10% du PIB de la Tunisie.
De plus ces 10% sont de la pure création de richesse car tous les commerces pourront en bénéficier.

Maintenant, qui profite directement de la « manne » des touristes ?
Est-ce les commerces locaux et l’économie tunisienne en général, ou bien est-ce les tours opérateurs et les hôtels maffieux qui empruntent des sommes colossales aux banques tunisiennes sans jamais les rembourser ?

Maintenant dites-moi combien rapportent en devises les 7 Millions de touristes par rapport à 500 000 Tunisiens ?

Mais si la CTN et Tunis Air, en connivence avec Air France et la SNCM, prennent à elles seules 3000 euros juste en voyage, que restera t-il à dépenser/investir en Tunisie sur le budget des 4000 euros familiaux ?

 

Mohamed Balghouthi

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here